Voilà plusieurs années que nous nous intéressons aux énergies renouvelables et en particulier au solaire. Il faut dire que nous avons une grande maison chauffée au fioul et que la dépense d'énergie était très importante dans notre budget. Nous avons donc cherché à diminuer cette facture, avec un investissement minimum.

La première réalisation de mon mari a consisté en un chauffe-eau solaire. Disposant de toits en terrasses, le problème de l'intégration dans la toiture ne se posait pas. Un système posé sur la terrasse était suffisant. Le capteur thermique est constitué de radiateurs bas de gamme peints en noir, placés dans un support en bois recouvert de feuilles d'aluminium goudronnées pour préserver le bois de l'humidité, le tout fermé par du macrolon.

chauffe-eau_solaire_1_octobre_2005   chauffe-eau_solaire_2_octobre_2005  chauffe-eau_solaire_3_octobre_2005

Pour l'échangeur thermique nous avons utilisé un ballon de chauffe-eau électrique bas de gamme dans lequel la résistance a été remplacée par un serpentin de cuivre non écroui. Il faut encore ajouter un circulateur et un circuit électronique (trouvé en kit chez Conrad) de commande avec des capteurs de température. 

Ce système qui n'a coûté que 1000€ environ et a été rentabilisé en 3 ans.

 

Nous avons la chance de disposer d'un grand hangar de 200m². Sa vieille couverture en amiante-ciment a été percée deux années consécutives par la grêle et prenait eau de toute part. La remise en état promettait d'être très coûteuse. Tant qu'à refaire la toiture, nous en avons profité pour installer des panneaux photo-voltaïques. Yannick a mené a bien ce projet, tant sur le plan technique que financier.

Mon cancer venait d'être diagnostiqué quand nous avons engagé la réalisation. Il fallait faire un emprunt conséquent et ce n'est pas une mince afffaire que d'aller voir son banquier en pleine chimiothérapie pour obtenir un prêt. Heureusement, le Crédit Agricole nous a fait confiance. Les panneaux ont été installés par la société Electri-solaire. Nous sommes très satisfaits de cette opération qui s'auto-finance.

 

100_7729    100_7693

 

Enfin, ceux qui ont suivi le SunTrip 2013 se souviennent sûrement de la "botte secrète" des bretons Stéphane & Stéphane du Sun Trip 2013 : le renvoi du soleil sur les panneaux à l'aide d'une couverture de survie bien orientée  :-)!

Yannick a lui aussi fabriqué et expérimenté un concentrateur solaire. L'expérience avait pour but de vaporiser de l'eau présente dans un tuyau de cuivre au foyer du concentrateur.  Le résultat a été très probant. L'eau a été vaporisée en moins d'une minute et la température du tuyau de cuivre a atteint 200°c en quelques minutes de plus. C'était un 25 décembre à midi avec une température de l'air proche de 0°c.

 

Concentrateur solaire artisanal par f1168066855

Il reste à intégrer ce concentrateur solaire sur nos vélos, et nous aurons des vélos solaires à vapeur particulièrement performants et avec miroir pour parfaire le maquillage à tout moment... Les bretons n'ont qu'à bien se tenir! ;-)