Nous avons décidé d'associer une nouvelle cause à notre périple en France pré-Suntrip : la lutte active contre la sécheresse. Pari réussi, car depuis notre départ nous n'avons eu aucun jour sans pluie. Nous avons adopté une nouvelle mascotte : Hugo, qui a fait notre connaissance en bavant largement sur les sandales de Yannick, avant d'arpenter l'intérieur de notre toile.

2014-08-10 Hugo l'escargot, notre nouvelle mascotte

Nous aurons touché la Bretagne à Nort-sur-l'Erdre où nous restons coinçés une bonne journée à regarder tomber la pluie. Ayant abandonné l'idée de rejoindre le Finistère, nous avons ensuite repris notre périple vers le sud, franchissant la Loire par le bac à Couëron. Après avoir traversé La Rochelle,  nous franchissons la Gironde à Royan en ferry, contournons le bassin d'Arcachon, longeons la côte par Biscarosse, Mimizan et nous posons hier à Azur, au bord du lac de Soustons. Même s'il y a peu de dénivelé, nous progressons moins vite que nous l'avions imaginé, cherchant notre route par des itinéraires secondaires, loin de la circulation côtière, ou empruntant des pistes cyclables qui ne permettent pas de rouler très vite.

2014-08-08 Nort-sur-l'Erdre en regardant tomber la pluie

2014-08-09 traversée de la Loire à Couëron

2014-08-09 Parfois des itinéraires très bis

2014-08-09 a travers les marias vendéens

2014-08-09 Marais et vache vendéennes

Nous avons fait une halte près de Noirmoutier pour franchir le Gois, cette route qui relie l'île au continent praticable uniquement à marée basse. Nous y sommes passés sans nos remorques et malgré tout, il a fallu lutter contre les rafales de vent et les tornades de pluie pour ne pas tomber du vélo... un balade rafraîchissante!

2014-08-10 Le Gois

 

2014-08-12 La Rochelle

Pour le reste nous avons pédalé tous les jours sans vraiment prendre le temps des visites, mais avec toujours de belles rencontres. A Brouage, près de Royan, nous cherchons désespérément un hôtel ou chambre d'hôte pour passer l'alerte Orange météo à l'abri. Tout est complet mais des gens qui par hasard voient notre situation nous offre spontanément le gîte. La chambre des petits-enfants nous est offerte mais nous préférons nous installer et continuer à camper dans leur maison en construction voisine où nous-mêmes et notre matériel passerons la nuit à l'abri de la tempête.

 A Arcachon, Pascal nous trouve une place dans son camping complet en nous réservant un accueil chaleureux et enthousiaste pour note projet et nos vélos.

Nous franchissons la barre des 2000 km en 3 semaines et demi à Soulac-Sur-Mer.

2014-08-13 2000 km - Soulac-sur-mer

2014-08-14 Piste cyclable version VTT dans les Landes

2014-08-14 La plage d'Arcachon

Et toujours du plaisir, jamais de réticence à remonter sur le vélo le matin. Sur une route des Landes vide de voitures, je roule à 30km/h avec le bruit du vent et le doux sifflement du moteur, cadencé par le va-et-vient régulier du pédalier, les forêts de pin monotones défilent, et je me laisse porter comme dans un train, bercée par mes rêveries.

Parfois, droite et tranquille sur mon vélo,  je dépasse un cycliste le nez dans le guidon et oubliant mon moteur, je me prends pour Jeannie Longo et ressens, je le confesse, un petit moment de gloire! Yannick lui, se prend parfois pour Raf Van Hulle, mais a décidé qu'il l'attendrait à la fin de chaque étape du Sun Trip 2015...

J'adore ce moyen de locomotion qui sur-dimensionne mon égo, attire à nous des personnes, des interrogations, des rencontres, des louanges!

Tous les jours nous répétons inlassablement mais toujours avec plaisir notre histoire, celle du Sun Trip, nous expliquons comment sont fait nos vélos. Je parle du cancer, mais il vient en second plan, pour expliquer nos T-Shirt oranges, pour parler de Curie. Je ne vois pas dans le regard des gens à qui je m'adresse la peur qui peut être contagieuse. J'y lis parfois juste un peu plus d'admiration, mais l'admiration était déjà là, car ce sont nos vélos qui la suscitent, ce sont nos vélos les stars, et Yannick qui les a conçu avec.

Le cancer est loin et c'est tant mieux. Le mal au cul supplante les douleurs métastatiques, les courbatures aux mains, aux genoux, aux chevilles sont liées au vélo et pas au traitement. Je ne suis plus une cancéreuse, j'ai validé mon passeport de Sun Trippeuse!

Aujourd'hui nous tenterons une baignade dans l'océan à Hossegor entre deux averses , et nous terminerons demain notre périple par une dernière étape entre Azur et Ibos.