Cancer : maladie qui se caractérise par un développement et une propagation excessifs et anarchiques de cellules anormales.

Tumeur primaire : première tumeur à l'origine du cancer qui apparaît au sein d'un organe qui est le foyer initial du cancer. Elle caractérise le type de cancer : cancer du sein, cancer des os, cancer du foie... etc

Métastase : tumeur secondaire qui résulte de la colonisation d'autres organes par les cellules échappées de la tumeur primaire. Un cancer du sein métastasé aux os reste un cancer du sein et n'est pas un cancer des os.

Biopsie : analyse d'un prélèvement d'une tumeur qui permet de déterminer si cette tumeur est cancéreuse, et les caractéristiques des cellules, en particulier la présence de récepteurs hormonaux et HER2

Récepteurs hormonaux : certaines cellules cancéreuses portent des récepteurs hormonaux. On dit qu'elles sont hormono-dépendantes car elles vont croître ou régresser sous l'action de certaines hormones. Mon cancer est hormono-dépendant.

Récepteurs HER2 :  environ 20 à 25 % des cancers du sein présentent une quantité plus marquée du gène HER2. On dit qu'ils amplifient l'oncogège HER2 ou qu'ils sont HER2 +++. C'est mon cas.

Chimiothérapie : traitement médicamenteux du cancer généralement administré par perfusion ou voie orale qui agit sur l'ensemble des cellules à développement rapide : cellules cancéreuses, cheveux, poils, ongles, peau, muqueuses. Ces traitements ont donc des effets secondaires lourds, et ne peuvent être administrés que sur des périodes courtes, après évaluation du bénéfice-risque.

Thérapie ciblée : traitement médicamenteux qui agit sur les cellules cancéreuses en se fixant sur les récepteurs (HER2 notamment) qui permet d'agir directement et uniquement sur les cellules cancéreuses. Malheureusement, toutes les cellules cancéreuses n'ont pas de récepteurs. Ces traitements peuvent être administrés sur de longues périodes.

Effets secondaires : nausées, vomissements, douleurs musculaires, tendinites, douleurs articulaires, perte des cheveux, des poils, cils, sourcils, perte des ongles, crevasses des mains et pieds, atteinte des muqueuses, yeux larmoyants, mycoses, diminution des globules blancs et globules rouges, ambolie, cardiotoxicité, fatigue ... etc...

Herceptin : thérapie ciblée que je reçois, commercialisée par le laboratoire Roche. Administrable par perfusion et depuis peu par voie sous-cutanée pour les cancers HER2+++. Herceptin est cardio-toxique et implique une surveillance pas écho-coeur tous les trois mois. Je tolère très bien ce traitement malgré une baisse significative de tonus les premiers jours qui suivent l'injection.

Radiothérapie : séances de rayons qui ciblent les zones cancéreuses  et qui permettent de brûler les cellules à développement rapide. Il en résulte souvent des brûlure connexes.  J'ai reçu 26 séances de rayons sur le sein, et 10 séances sur trois vertèbres et sur le crâne pour soulager des douleurs métastatiques.

Hormonothérapie : traitement hormonal qui agit sur les cellules hormono-dépendantes, administré par voie bucale. Je prens une petit cacheton tous les jours. A des effets secondaires sur la libido, bouffées de chaleur, menaupose, peau, douleurs articulaires... etc

Port-à-Cath : avant administration d'une chimiothérapie, la cancéreuse subit généralement une petite intervention chirurgicale pour implanter sous la peau au dessous de la clavicule  un boîtier relié à un cathéter introduit dans la veine jugulaire interne. La chimiothérapie est administrés en piquant dans ce boîtier. Cela évite des perfusions à répétition directement dans la veine qui seraient délétères.

Scintigraphie osseuse : examen radiographique après absorption d'un produit radioactif de l'ensemble du squelette permettant de déceler des anomalies osseuses, pratiqué pour un bilan d'extension.

La plus belle photo de moi depuis mon cancer : en 2012, une scinti où on ne voit plus trace des métas osseuses!

Marqueurs CA 15-3 : ce sont des protéines qui sont produites principalement par des cellules cancéreuse que l'on retrouve dans le sang. Par une simple analyse sanguine du dosage des marqueurs tumoraux, on peut dans certains cas détecter une activité cancéreuse. Cependant , il arrive qu'une activité cancéreuse ne fasse pas augmenter les marqueurs. C'est mon cas. Même au plus fort de la maladie, les marqueurs étaient normaux. Dans ce cas, on ne peut pas utiliser une analyse sanguine pour détecter l'évolution de la maladie.

Tepscan : examen isotopique qui permet d'examiner l'ensemble du corps pour traquer des métastases, même de petites tailles.

d'examiner l’ensemble du corps en un seul examen et donc de traquer des métastases. - See more at: http://www.cancer.be/le-pet-scan#sthash.vPbS0j8V.dpuf
d'examiner l’ensemble du corps en un seul examen et donc de traquer des métastases - See more at: http://www.cancer.be/le-pet-scan#sthash.vPbS0j8V.dpuf
d'examiner l’ensemble du corps en un seul examen et donc de traquer des métastases - See more at: http://www.cancer.be/le-pet-scan#sthash.vPbS0j8V.dpuf

IRM : pratiqué pour l'examen des tissus mous, le sein et le cerveau dans mon cas.

Scanner : examen aux rayons X, abdo-pelvien dans mon cas, pour préciser les résultats de la scintigraphie et des échographies.

Échographie : examen aux ultra-sons pratiqué dans mon cas pour l'examen des seins associé à une mammographie.

Mammographie : radiographie des seins au cours duquel la cancéreuse se fait désagréablement aplatir les nénés entre deux plaques. Dans mon cas, les mammographies n'ont jamais permis de mettre en évidence ma tumeur, même quand elle mesurait 7cm!