Comme je l'écrivais dans ce blog ici , je reçois toutes les trois semaines depuis 4 ans une thérapie ciblée par perfusion. Herceptin, le traitement qui me permet d'aller bien et empêche l'évolution de mon cancer vient d'être commercialisé en version injectable par voie sous-cutanée.

Ce matin je l'ai reçu sous cette forme pour la première fois.

IMAG0155

Le rythme de trois semaines est maintenu. Je me rends donc dans mon centre d'oncologie et mon médecin me reçoit  d'abord en consultation. Ce n'est qu'après que le protocole diffère un peu. On m'accorde une chambre seule car la piqûre doit se faire dans la cuisse et on m'évite ainsi de montrer ma petite culotte à d'autres patientes. Finie donc la course de fauteuil et la séance de papotage avec les autres patientes en chimiothérapie qui partageaient ma chambre.

La seringue est préparée en pharmacie. Le produit n'est pas conditionné en seringue prête à l'emploi. Les doses perfusées sont fonction du poids du patient mais en sous-cutanée, tout le monde reçoit la même quantité de produit, soit 6 ml.

L'injection doit être pratiquée lentement. Elle doit durer 5mn minimum, soit quasiment 1ml par minute. Au début ça pique un peu mais la douleur se disspie vite et finalement le reste de l'injection ne provoque que très peu de sensations. Ensuite je reste un petit quart d'heure en chambre en surveillance, le temps de papoter un peu avec l'infirmière.

Ce matin, tout cela a duré une heure et demie alors que j'y passe d'habitude au moins deux heures. Mais je suis restée particulièrement longtemps  en consultation et il a fallu attendre un peu la mise en place informatique de ce nouveau protocole. Pour les prochaines fois, je pense que ça ira beaucoup plus vite. Autre avantage, la perfusion laisse la zone du port-à-cath douloureuse pendant quelques jours. Là je sens une vague douleur bien moindre dans la cuisse, rien de plus.

Avec la perfusion je sens un coup de fatigue immédiatement, au point que le retour en voiture de la clinique est parfois un peu limite (je ne veux pas prendre de VSL). Aujourd'hui le coup de fatigue est arrivé un peu plus tard. J'ai eu largement le temps d'arriver chez moi et de m'installer sur le canapé pour une bonne sieste.

Enfin, si je peux me procurer Herceptin sous cette forme pendant le Sun Trip, ce sera beaucoup plus simple  et bien moins risqué au plan sanitaire.