THE SUN TRIP 2015

L'édition du Sun Trip 2015 est lancée. Une aventure tout aussi trépidante que la première édition se prépare!

Nouveau logo, nouveau parcours, mais l'esprit du Sun Trip initial qui m'a autant séduite est préservé : un parcours qui part vers l'est et arrive au Kazakhstan, des aventuriers sélectionnés sur des critères qui ne sont pas uniquement sportifs, un  parcours libre, une course mais sans concurrence effrénée, où les concurrents sont tenus d'être solidaires en cas de nécessité.

Le Sun Trip 2015 est annoncé encore plus long, encore plus dur, encore plus fantastico! Il partira de Milan mais des villes étapes imposées obligeront les coureurs à emprunter 700km à 1000km de pistes au Kazakhstan. Beaucoup de concurrents avaient renoncé à emprunter ces itinéraires en 2013 quitte à parcourir plus de kilomètres. Beaucoup de ceux qui s'y sont lancés ont cassé du matériel et ont parfois été obligés de renoncer et faire demi-tour pour revenir sur des routes asphaltées. Ce Sun Trip nouveau a donc un goût encore plus corsé, il tient bien en bouche, avec un arrière goût de poivre et d'épices.

carte-ok-2-avril-FR

Un règlement technique fixe certaines contraintes pour la conception des vélos. On comprend qu'il est utile d'imposer des éléments qui sont le fruit de l'expérience du premier Sun Trip et permettront d'éviter des catastrophes ou de lancer sur la route des vélos pas adaptés. Cependant j'ai peur que certains critères brident les vélos, limitent la puissance du solaire et la mise en oeuvre de solutions innovantes. Les vélos en course se ressembleront beaucoup. La potentielle ingéniosité des concurrents ne permettra pas de faire la différence ou compenser les écarts de condition physique. Cela ne gâchera pas mon plaisir pour autant!

Je ne suis pas une adepte des compétitions en général. Vivant sans télévision, le plus souvent, je ne prête pas attention aux évènements sportifs, et je ne connais pas ou peu les sportifs. Pourtant, les défis des marins, tout comme le Sun Trip, font exception et il m'est arrivé de suivre attentivement "La route du rhum" ou "Le Vendée globe". J'accorde aux marins un gros capital de sympathie et je voue aux pionniers du Sun Trip une admiration sans réserve. Florian Bailly compare souvent son Sun Trip au Vendée globe. J'apprécie particulièrement cette vision de la compétition.

Que j'y participe ou pas, ce Sun Trip n'a pas fini de me passionner et de me tenir en haleine. J'ai hâte d'y assister!