Alors que j'étais en train de rédiger un article sur la construction de la version 2 de nos vélos solaires, l'organisation nous annonçait cette terrible nouvelle : le principal sponsor, "Astana Expo 2017" se désiste. Le Sun Trip fait les frais de restrictions budgétaires engagées par le gouvernement Kazakhe. L'organisation ne peut plus compter sur cette ressource financière majeure, ni sur le soutien diplomatique et administratif qui allait de fait avec.

 

De plus la situation politique avec la guerre en Ukraine complique la situation. Nous ne pouvons plus traverser l'Ukraine car la plupart des postes frontières avec la Russie sont fermés, y compris sur le nord du pays, et la vie à Kiev est selon nos sources d'information difficile, voire dangereuse.

La Russie rend plus difficile l'obtention des visas, notamment pour ceux qui veulent faire du voyage itinérant.

Le passage de la frontière entre la Russie et le Kazakhstan à Astrakan n'est plus envisageable. L'armèe Russe y a ses arrières et un gros contingent de chars y serait stationné.

L'organisation réfléchit actuellement à une solution alternative, à moindre coût, en s'appuyant sur les sponsors restants. Nous en saurons plus plus très prochainement.

annulation

Nous avions tous revé des steppes, des grandes étendues sauvages. Ne pas se rendre au Kazakhstan est un renoncement extrèment difficile. J'avais démarré mon blog en disant "Voir Astana et vivre mille ans!". C'est la fin d'une utopie, d'un beau rêve qui m'aura boosté pendant un an, donné de l'énergie, aidé à affronter une année difficile. Nous sommes victimes et rattrapés par un contexte économique et géopolitique alarmant, inquiétant et infiniment triste.

Il est encore possible de se rendre vers l'est via la Turquie, Azerbaïjan, Arménie, Iran, mais cela veut dire un voyage encore plus long, des difficultés supplémentaires, en particulier pour moi qui dois prévoir un moyen de recevoir mon traitement sur le parcours. Ce dernier point était en voie d'aboutir pour le Kazakhstan (j'écrirai prochainement un article à ce sujet afin de partager mon expérience). Cela va être compliqué de résoudre ce problème en changeant d'itinéraire avec seulement trois mois devant nous.

Aujourd'hui je suis triste, et je présente mes excuses à tous ceux qui ont cru en notre projet et nous aident, pour ce mauvais tour. Une chose est sûre néanmoins : nous avons planifié un voyage de trois mois à vélo solaire pour l'été prochain, et nous ferons quoi qu'il advienne (sauf problème de santé) un voyage à vélo solaire de trois mois. La destination reste à définir.